FORUM OBARCEMA - ARTEX 2011

RAPPORT DU FORUM OBARCEMA / ARTEX 2011

RAPPORT DU FORUM OBARCEMA /ARTEX

Du 27 juin au 01 juillet 2011

CEREMONIE D’OUVERTURE

La cérémonie d’ouverture du 2e Forum d’Obarcema /ARTEX a eu lieu le 27 juin à 15h00 à la chambre de commerce (CCIMA) de Bonanjo sous le thème « le rôle des objets d’Art Anciens dans les cérémonies et la place de l’artisanat du textile 50 ans après l’indépendance du Cameroun ».

Une cérémonie présidée par le représentant du Gouverneur en la personne de Mr BIPOUPOUTH  Joseph  Rodolphe, Délégué  départemental  du MINPMEESA   avec  la présence de Mr  IYONDO  EJENGUELE, Directeur de l’Assistance Technique et de la Formation; de Mr Pierre KOFFO, Chef service de l’Artisanat  CCIMA; de  Mr  TAFOU  HAPI Premier  Styliste- Modéliste Camerounais ; de Mr BISSE  Michel, chercheur historien du peuple Bantous; de Mr  KEMMENGNE  KWATE  Eugène, chercheur en culture Bamiléké; de Mr  MBOCK3  Joseph, Directeur du Centre de Formation  en Hôtellerie  PRESCO; de  Mme  LISSOUCK  Angèle, Délégué de Power  Women  of  Development; de  Mme  OUADJA  Josiane Directeur  de  YVY  Esthétique–Coiffure,  et  des  Artisans  de  certains  organismes  d’encadrement  des Artisans  et  de  divers  invités.

CONFÉRENCE

Une conférence  présidée  par  la Styliste-Modéliste  NGO NGOCK  MATIP  Irène, Délégué  du GICFEDAT (Femmes pour le développement  de  l’Artisanat  et  du  textile) Présidente  du  projet , avec  comme  Panéliste :

  • Mr  Michel  BISSE  chercheur  historien des  Bantous
  • Mme  KENNE  Esther, Délégué  GIC  CEFPAM
  • Mr  BIPOUPOUTH  Joseph  R.  Délégué   Départemental   du MINPMEESA
  • Mme  LISSOUCK  Angèle, Délégué  de  POWER  Women  of Development
  • Mr  MBOCK3  Joseph, Directeur  de PRESCO (Centre de Formation en  Hôtellerie)

BUT

Cet atelier  avait  pour objectif de présenter  L’ancien Artisanat, le textile, et l’Artisanat en général, de montrer  l’importance  dans la vie quotidien  les  cérémonies, et trouver des mécanismes qui permettrons  l’ouverture  d’un site  Web Obarcema /ARTEX permettant  à  faire connaitre  l’Art ancien, l’Artisanat en général  au Cameroun .

De rivaliser  les  produits venus  de  l’Etranger  et  d’améliorer  la commercialisation de  nos  produits  Artisanaux  au niveau  local  et  international; dans le textile, bois, agro-alimentaire, fer, bronze, bambous et  bambous  de  chine, accessoires de couture, raphia, perles  naturelles, produits  esthétiques, chimie, pharmacopée.

Inciter habitude  chez  les  hommes  de la  Diaspora, les Camerounais, à porter  et  à  décorer  le  Cameroun  lors  des  cérémonies.

Montrer  l’importance  des  représentations  des  masques  et  badigeonnages  des  corps  humains  par  des  produits  naturels  lors  des  festivités.

PRÉSENTATION

Mr  BISSE  Michel  parle  de  la  tradition Bantous; des origines, des noms  de villes, des personnes, de certains  appellations.

  • ESEKA  et  MAKAK  de « I  SI  KAK » pour  des  personnes d’horizons  divers  et  qui  se  donnaient  rendez-vous  sous  l’arbre  KAK  qui  était  leur point  de  rencontre.
  • EDEA : vient  du terme  très  utilisé  par  des  Colons  Anglais «  IS  DEAR » pour  le  cout  élevé  de la  vie  en  ce lieu. Le  fleuve  s’appelait  GOMBE, Dear  GOMBE.
  • YABASSI : Un ancêtre  nommé  BASSI  devait  traverser  de  l’autre  coté  « Bassi  a  Yab ».

Mme  KENNE  Esther  parle  de  la  poudre  Padouk  qui  servait  et  sert  à  la  beauté  féminine  lorsqu’une  femme  accouchait; cette  poudre  rend  la  peau  lisse  et  s’utilise  aujourd’hui  dans  certains  laits  pour  la  peau.

Madame NGO NGOCK  MATIP Irène  parle  du domaine  textile, la  différence   entre  tailleur,  couturier,  modéliste,  maitre  tailleur, piqueur,  brodeur,  tisserand, styliste.  Ensuite  elle  a  demandé  la  visite de  l’usine  CICAM  à  BASSA  NDOKOTI . Coordonné par Monsieur le  Délégué  départemental  du  MINPMEESA  BIPOUPOUTH  Joseph  Rodolphe.

Monsieur BIPOUPOUTH Joseph Rodolphe  parle  de  la  loi  aux  artisans,  chaque  artisans  doit  connaitre  la loi  pour  l’artisanat,  il explique   tout  les  corps  de  l’artisanat. Que la CHINE  a  été  développée  par l’artisanat. Le  gouvernement  a  des  grands  projets  pour  les  artisans au  CAMEROUN.

Mme LISSOUCK Angèle  parle  de  la  communication  aux  temps  anciens  à  nos  jours.  La  communication  est  le  fait  de  communiquer, donc  d’établir  une  relation  avec  autrui,  de  transmettre  quelque  chose  à  quelqu’un,  se  trouvant  à  coté  ou  loin  de  vous,  l’ensemble  des  moyens  et  techniques  permettant la  diffusion  d’un  message  auprès  d’une  audience  plus  ou  moins  vaste  et  hétérogène. Dans  les  temps  anciens  la  communication  se  faisait  à  partir  des  tam-tams,  les  tambours, les  nœuds  avec  les  feuilles  des  palmes.

Monsieur MBOCK3  Joseph  parle  de l’art  culinaire  au CAMEROUN.  Tout  ce  qui  est  réalisé  pour la  bouche :  La  cuisine  et  la  boulangerie,  pâtisserie,  vinerie.  Nos  aïeux,  (nos ancêtres)   se  nourrissaient  des  gibiers,  légumes,  du  poissons  d’eau  douce, des  champignons, des chenilles, des reptiles, les macabos, le manioc, le foufou, les taros, les ignames. La cuisson se faisait dans des Canaries, ils écrasaient  les mets sur une pierre, pilaient dans les mortiers. Les recettes ethniques ou régionales.

1-  BASSA:   Mbongoo tjobi/macabo, mitoumba, ridjanga, kouem

2-  DOUALA:   Ndolet , sambo, beato/miyondo

3-  BETI:   Nam  i  wondo,  kwem/mitomba, mbobli, mbon

4-  BAMILEKE:   Kwii,  sauce  jaune/taro  pilé,  foufou,  etc.

Ainsi  la création   du GIC  FEDAT (  groupe  d’initiative  commune des  femmes  pour le développement  de  l’artisanat  et  le  textile )  en  suite  le  projet OBARCEMA/ARTEX  (objets  d’Art  Anciens  dans  les  Cérémonies  et  la  place  de  l’Artisanat  du  Textile ).  Bien encouragé  mais  toujours  abandonné  à  la  fin  par  certain  leaders,  sponsors,  ministère,  partenaires.  La  promotrice  s’est  accrocher  à  l’Etat  pour  avancer  avec  le  centre  culturel  Camerounais  et  la  CCIMA.

Une  présentation  très  riche  basée  sur  les  expériences  concrètes  et  de  la  maitrise  de  l’utilisation  de  chaque  objet  ancien  et  de  chaque  produit  fabriqué  par  les  artisans pendant  la  foire  d’exposition.

ATTENTES

> DU  GOUVERNEMENT :

Le  gouvernement  doit  donner  l’occasion,  l’autorisation  et  prendre  en  compte  le  projet  OBARCEMA  / ARTEX   de  faire  des  expositions  d’objets d’art  ancien  dans  les  lieux  et  évènements  culturels,  les  journées  de sensibilisation  dans  les  écoles  lors  des  fêtes  de  la  jeunesse.  Les  autorités  doivent  mettre   sur  pieds  une  politique  favorisant  le  transfert  des  connaissances  et  compétences  entre  les  âgés  et  la  jeunesse  par  l’organisation  des  camps  de  vacances  dans  des  villages,  les  excursions  sur  les  sites  historiques  sous  l’éclairage  des  historiens.

La  mobilisation  des  volontaires  et  l’organisation  des  cours  d’apprentissage  des  métiers  de  l’artisanat  dans  les  métropoles  comme  dans  les  campagnes  pendant  les  vacances  (inscription  pendant  le  troisième  trimestre  des  élèves  désireux  de  suivre  des  formations  spécifiques  en  artisanat  dans  leurs  établissement  sous  la  coordination  des  services  du  gouvernement).

L’encadrement  et  le  logement  des  formateurs  venus des  lieux  reculés  et  des  enfants  n’ayant  pas  suffisamment  de  moyens  pour  suivre  la  formation.

Le  soutien  financier  au  groupe  OBARCEMA/ARTEX  pour  l’organisation  et  le  bon  déroulement  des  formations.

Apprendre  aux  étudiants  à  connaitre  où  ils  viennent  à  partir  de  la  nomination  de  leur  nom  jusqu’aux  ancêtres

Mise  sur  pieds  d’un  comité  de  suivi  pour  l’organisation  du  forum  tous  les  2ans  par  les  ministères :

MINPMEESA – MINCULT – CCIMA – MINFOP – MPFF – MINEP – MINDEF – COMMUNAUTE ET    COMMUN – ELITES – PATRIACHES  – CHEFS DES  VILLAGES – OPERATEURS ECONOMIQUES.

CLÔTURE

Mots  de clôture  du  délégué  départemental  du  MINPMEESA  puis  collation.

REMERCIEMENTS:

–          C C I M A

–          ELONGO  Joseph,   conseiller  économique (Région du  LT.)

–          LONKEN  Théodore

–          C I C A M

–          BURIT (Bureau  international de transit)

–          C R T V

–          AFRIQUE  N° I

–          P R E S C O/C F P H (Centre  de  Formation  des  Prestations  en  Hôtellerie)

–          Mme  BISSE  Angèle  (Médicine)

–          NGALEU  Florence  (Transformation  soja)

–          TCHAKOUANG  Emmanuel  (AFRIQUE  VITAL)

–          DIKONDI  Christine (Produit  d’entretien)

–          SAME  NGALLE M ARIANE (Produit de beauté)

–          Mme  DIN  Irène (Fabricant  des  chapeaux  dames)

–          TCHAKOUA  Yvette  Pauline (UGIC  FAF) champignons séchés)

–          ABDEL  GOFFAR (Guide  touristique  en  objet  d’art  ancien)

–          TJOCK  Sylvain  Moise (Coordinateur)

–          DIKABO  NDOUNG  Emilie  G.(GIC  FEDAT)

–          NGO  KOBGA  Jeanne – d’ARC  Carole (GIC  FEDAT)

–          Mme  AYUK  NDIKINTUM  Cecile ( CAMEROON  GATSBY  FOUNDATION )

–          Mr BIKOUT François DG DISTEC Sarl

Le rapporteur:

Mme KENE Esther

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *